Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juillet 2016 1 04 /07 /juillet /2016 15:49
Maxime Nemo et l'Allemagne dans les années 20

La traduction récente d'un article hommage à Maxime NEMO sous la plume du Dr.Horst Schumacher,( professeur aux Universités de Minden et de Lyon ainsi qu'à l'Ecole Polytechnique) dans le quotidien allemand "Mindener Tageblatt“ le vendredi 16 janvier 1976 relance la question des rapports étroits de Nemo avec la culture et les intellectuels germaniques et ce dès les années 20 en pleine crise de la Rhur comme en témoignent les articles qui l'accompagnent et ensuite à travers son premier roman Un Dieu sous le tunnel paru aux Editions Rieder en 1927.

Il convient donc de s'interroger sur l'activité de professeur de diction à Rodez et Dijon puis de philosophie qu'il exerça à Strasbourg (sans doute à l'Université Populaire de l'époque) et comment il a été amené à se rendre à Berlin pour queqlues mois en 1923 comme le mentionne l'article. S'agit-il de conférences ou de sa participation à un Congrès d'intellectuels. Une longue et délicate enquête permettra d'éclairer cette partie de la biographie et de comprendre sa familiarité avec Goethe, Hoelderlin, Schiller, mais aussi les philosophes allemands Nietzsche,Wagner très en vogue à l'époque chez les intellectuels parisiens.
Remerciements à Missak et Rosy Demirdjian pour leur aimable traductio
n.
Décès de Nestor membre de l’organisation“Kogge“
Maxime Nemo est arrivé pour la première fois à Minden pour une conférence sur "Jean Jacques Rousseau et le Nouvel Homme". Maxime Nemo est décédé à l’âge de 87 ans et a été enseveli au cimetière du Père Lachaise en face de Frédéric Chopin et Yvan Goll.
Maxime Nemo est né en 1888 ,originaire de Touraine. Après ses études de philosophie, il a commencé sa carrière de professeur . Il a ses premiers succès, à Strasbourg, après la première guerre mondiale. Maxime Nemo se sentait très attiré par la culture allemande. C’est en Alsace qu’il a découvert une similitude entre la culture allemande et française.
Pour être indépendant, Nemo crée une académie libre intitulée "l’ilot“, en 1920.
Il a travaillé pendant une quarantaine d’années pour initier la jeunesse sur la littérature et les écrivains de la culture occidentale. Il était surtout invité par les centres culturels de l’alliance française.
Ses auteurs préférés étaient Eschyle, Shakespeare, Goethe, Wagner, Baudelaire, Nietzsche, Gogol et Hölderlin.
C’était un très bon orateur qui a été un des premiers à utiliser des moyens modernes comme les films et les disques.
En 1949 avec l’aide du président de l’assemblée Nationale française Edouard Herriot, Maxime Nemo a fondé l’Association Jean Jacques Rousseau et il en reste le secrétaire général jusqu’à sa mort.
Avec la création de cette association, il a voulu que les œuvres de Rousseau soient lues comme le roman ‚“Julie ou la nouvelle Héloïse‘‘ et attire l’attention sur l’esprit traditionnel et la langue française qui avait souffert et perdu de sa valeur pendant la Révolution de 1789.
Maxime Nemo trouvait dans Jean Jacques Rousseau, un exemple éclatant de l’esprit anti rationaliste français. Gérard de Nerval, Baudelaire, Verlaine , Rimbaud , les surréalistes et lui même faisaient partie de cet esprit.
Pour l’Association Jean Jacques Rousseau, Nemo a entrepris des voyages dans beaucoup de pays pour participer à des congrès scientifiques et littéraires.
Il allait souvent en Allemagne qu’il connaissait depuis 1923 où il avait passé quelques mois à Berlin.
En 1956 il organise une exposition internationale sur le livre "Emile ou de l’éducation“ de Jean Jacques Rousseau.
Pour le 250ème anniversaire de la naissance de Jean Jacques Rousseau, Nemo a organisé un congrès international de l’UNESCO à l’abbaye de Royaumont
En 1978, pour le deuxième centenaire du décès de Rousseau, il avait déjà des plans détaillés pour un congrès qui n’ont pas pu être réalisés.
A côté de ses activités culturelles et pédagogiques, il a pu laisser beaucoup d’ouvrages littéraires comme par exemple " le dieu sous le tunnel“ de 1927 ,qui n’a jamais été traduit en allemand, „Julot, gosse de rêve“ de 1930. Parmi ses œuvres philosophiques il a écrit "Un homme nouveau, Jean Jacques Rousseau“ en 1957 et "l’acte de vivre“ en 1973.
Il existe des manuscrits philosophiques et littéraires sur François Mauriac qui vont paraitre à titre posthume.
Il n’existe aucune traduction en allemand de ses oeuvres.
Les membres de " Kogge“ se souviennent de cet homme de lettre éloquent, charismatique et charmant. L’Allemagne a perdu un grand homme et "Kogge“ a perdu le "Nestor“ de sa section française . Pierre Garnier, Horst Schumacher, Frank Zwiellinger en faisaient partie.

3 personnes atteintes

Maxime NEMO Mais que faisait Nemo à Berlin en 1923 en pleine crise de la Rhur ? L'enquête se poursuit...

J’aime · Répondre · 4 h

Maxime NEMO L'influence allemande sur les intellectuels français en 1920.

J’aime · Répondre · 3 h

Maxime NEMO https://clio-texte.clionautes.org/1919-1925-en-Allemagne...

1919-1925 en Allemagne : la République - Clio Texte

clio-texte.clionautes.org

J’aime · Répondre · Supprimer l’aperçu · 3 h

Votre commentaire...

Partager cet article

Repost 0
Published by maximenemo
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de maxime nemo
  • Le blog de maxime nemo
  • : La biographie détaillée de Maxime NEMo (1888-1975) secrétaire général de l'Association JJ Rousseau de 1947 à 1975 . Nombreux textes inédits.
  • Contact

Recherche

Liens