Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mars 2017 1 27 /03 /mars /2017 17:00

De 1970 à 1975, Maxime Nemo (1888-1975) a entretenu une correspondance régulière avec un érudit rousseauiste comme lui et avait même envisagé un voyage à Montevideo en Uruguay pour découvrir les trésors du bibliophile Ottorino COPPETTI - BURLA aussi discret que passionné et apporter une conclusion logique à cette amitié épistolaire...Hélas, tous deux sont décédés à quelques années d'intervalle sans avoir pu réaliser leurs rêves respectifs : ramener les cendres de JJ Rousseau du Panthéon à Ermenonville pour l'un, et léguer son trésor pour le faire connaître et apprécier des chercheurs, pour l'autre...

Mon enquête pour localiser cette bibliothèque de manuscrits et éditions rares n'a pas abouti, et même la Bibliothèque Nationale de Montevideo et la Société JJ Rousseau de Genève (François JACOB ) ne sont  pas au courant...!

Une nouvelle rencontre cette année m'a mis sur la piste du Père Marcelo Coppetti, parent du bibliophile méconnu.

Je vous livre donc la traduction approximative du seul article détaillé sur ce fonds Rousseau d'Amérique Latine paru dans le Supplément du Dimanche du grand quotidien argentin "La Nacion" en 1966.

NB: Je publierai plus tard la passionnante Correspondance NEMO-COPPETTI-BURLA

La Bibliothèque JJ Rousseau  de Coppetti-Burla
La Nacion - Buenos Aires - Supplément du Dimanche 3 juillet 1966
Accompagnés par l'illustre historien et essayiste Ariosto D Gonzàlez, Président de lAcadémie Nationale des Lettres et de l'Institut Historique et Géographique d'Uruguay, nous avons découvert une bibliothèque particulière aux caractéristiques exceptionnelles qui après de nombreuses années d'efforts  et d'obstination a été  constituée par Monsieur Ottorino Coppetti-Burla.
En remerciement de l'agréable surprise qui a été offerte aux visiteurs pour un moment furtif avec tant de livres tant de valeur qu'admirables dans leur ensemble, nous considérons opportun de mettre en avant certaines informations à leur propos, par cet article,  pour l'intérêt qu'ils peuvent revêtir pour les bibliophiles, les chercheurs et les lecteurs  en général.
La bibliothèque de Coppetti-Burla compte près de 13 000 volumes et des centaines de revues,livrets, dessins et feuillets qui pour leur majeure partie sont dans la même thématique que les livres. Mais si elle réunit de nouvelles éditions françaises et italiennes de genres différents et révèle les préférences de son possesseur pour la linguistique d'origine latine (il domine divers dialectes français et plus de vingt cinq italiens), la paléontologie et l'archéologie, son importance réside dans l'ensemble constitué de 2000 éditions des oeuvres de Jean Jacques Rousseau et études réalisées sur le dit philosophe.  Les experts en la matière affirment  que Rousseau est l'auteur le plus commenté de tous les temps, suivi immédiatement par Goethe et Shakespeare. Dans la collection de Coppetti-Burla figurent diverses éditions originales et d'autres considérées comme rares ainsi que qu'un grand nombre d'oeuvres imprimées du XVIIIè e XIXè siècles.Parmi celles-ci, il convient de citer les éditions suivantes de ses oeuvres complètes: Amsterdam, Jean Néaulme,1761, 6 volumes; M.M.Rey,1773,11 Vols; M.M.Rey,1774,4 Vols; Du Peyrou-Moultou, Genève, 1782, 12 Vols, où se publiaient au début "les Confessions";Sautelet, Paris, 1826, tome unique de 1708 pages à deux colonnes. Nous avons noté également les premières éditions de "la Lettre à D'Alembert sur les spectacles" (Amsterdam, M.M.Rey,1758), "Emile ou de l'Education"(Néaulme 1762), 4 tomes  avec dessins.; une autre édition par le même éditeur, 4 tomes en 1770; celle éditée à Paris par Maisonneuve en 1791, également en 4 tomes, "le Contrat Social" (M.M. Rey 1763), "Lettres écrites de la montagne " (M.M.Rey,1764); "Dictionnaire de Musique" 2è édition, avec 19 planches (M.M. Rey 1769); Ldes premières éditions de "la Nouvelle Héloïse"  et "du Discours sur l'inégalité parmi les hommes"; "Botanique pour les enfants, ou histoire naturelle du règne végétal" (Paris,Baudoin,1800); "Confessions" (Paris, Launette,1889), préfacé de Jules Clarétie, illustrée de 96 dessins de Maurice Leloir.
Il est connu que Rousseau avait le souci de la présentation graphique et typographique de ses livres; ses lettres à Marc Michel Rey, son éditeur et parent d'Amsterdam , accréditent  le soin jusque dans les moindres détails ce propagandiste de la pensée profonde et de la prose élogieuse.
Le génie polymorphe de Rousseau  se manifeste,comme le signale dans ses derniers articles Ariosto D.Gonzalez, en deux directions parallèles: "Le Discours sur légalité" et "le Contrat Social" comme études de caractère socio-politique. , "Julie ou la Nouvelle Héloïse"  et "Emile" comme études de l'éducation pédagogique. En plus de son "Dictionnaire de la musique", il a écrit et monté plusieurs opéras, en se dédiant  à la fin de sa vie à l'étude de la chimie et de la botanique, dont il parlera avec sa sincérité affichée dans les "Confessions", son journal autobiographique qui n'a pas réussi à être publié. Coppetti-Burla prépare en ce moment un travail de recherche en rapport avec la découverte d'un livret intitulé "Le nouveau dédale" où le philosophe genevois se révèle comme un précurseur des études sur l'aviation.
La Société Jean Jacques Rousseau fondée à Genève en 1905 constitue le premier centre officiel rousseauiste du monde . Dans la liste de ses premiers membres, figurent Léon Tolstoï, Gabriel Compayré, Marcelin Berthelot, Gustave Lanson, Comte de Girardin, Edouard Claparède, Georges Brandès, Benedetto Croce, Jean Jaurès, Rafael Altamira et d'autres éminentes personnalités des sciences et des lettres. La liste actuelle des membres de l'Académie est considérable. L'Amérique du Sud est représentée par le Dr. José Carlos Macedo Soarès et Coppetti-Burla.
Sans tomber dans la dythirambe , on peut affirmer que la bibliothèque rousseauiste de ce dernier n'a jamais jusqu'à ce jour été dépassée par aucune collection officielle ni particulière dans l'Amérique centrale et du Sud. Ayant exercé la charge de Consul à Genève de 1924 à 1942, il a  eu la possibilité d'être en contact avec les centres culturels européens et d'enrichir sa collection. Parmi les oeuvres qui ont éveillé l'intérêt des bibliophiles ,il convient de signaler la première traduction espagnole manuscrite du "Contrat Social", acquise en Espagne après l'avoir cherchée de nombreuses années. Il s'agissait d'une traduction effectuée en 1793, coïncidant précisément selon le témoignage du traducteur anonyme,avec la chute de la monarchie française. La seconde traduction espagnole a été publiée à Londres en 1799. On connaît seulement cette dernière  mais les chercheurs et spécialistes de l'aire littéraire espagnole, surtout Don Marcelino Menendez y Pelayo se sont attaché à localiser la première sans succès, bien que l'on était certain de son existence.  Le docteur Ricardo Levene, dans le prologue de la réimpression du "Contrat Social" publié en 1810 par Mariano Moreno réalisée en 1958 par les Editions Perrot de Buenos Aires, développe d'intéressantes considérations  sur les efforts entrepris pour trouver le manuscrit de la première traduction, celui qui plus tard parviendra à Coppetti-Burla.
De la deuxième traduction espagnole  on ne connaît l'existence que d'un exemplaire: il est conservé par l'historien nord américain  J.Rea Spell, résident au Texas. Coppetti-Burla possède également la première traduction italienne du "Contrat Social", publiée en 1797 à Genève, dont on ne connaît pas d'autres exemplaires dans les bibliothèques européennes.
Il n'est pas étonnant  en conséquence que celui qui a réuni un ensemble d'oeuvres d'une pareille valeur a donné naissance à ce qui se nomme  " Bibliographie de J.J. Rousseau en Amérique" et propose des contenus et annotations de grand intérêt pour une étude sur l'influence des idées du philosophe  dans les mouvements révolutionnaires dans les colonies hispanoaméricaines, en plus de la préparation d'un Histoire des italiens en Uruguay"   et "Apport au vocabulaire des voix de Rio de la Plata" , pour celui qui a enregistré plus de 5000 références d'applications communes  dans le delta du Rio de la Plata. Le bibliophile de Rousseau,certainement un Rousseaulâtre de noble ascendance intellectuelle - est aussi, un être studieux à la vocation multiple et solide parmi ceux qui se taisent,sans doute trouve-t-il une stimulation dqans les visites comme celle que nous venons de raconter et qui donne envie de revenir, en unissant l'action à la parole, le "anch'io" moi aussi du Coreggio devant la Sainte Cécile de Raphaël. Et son oeuvre faite d'érudition et de méditation, viendra intégrer la grande bibliographie américaine du niveau le plus pur.
A.D.P.
La Nacion  dimanche 3 juillet 1966.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by maximenemo
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de maxime nemo
  • Le blog de maxime nemo
  • : La biographie détaillée de Maxime NEMo (1888-1975) secrétaire général de l'Association JJ Rousseau de 1947 à 1975 . Nombreux textes inédits.
  • Contact

Recherche

Liens